Motifs de refus d’une demande ESTA

Lors d’une demande d’autorisation ESTA, il est possible que cette dernière soit refusée. Les conditions d’attribution d’une telle autorisation sont particulièrement encadrées et si une seule des conditions d’acceptation n’est pas remplie c’est toute la demande qui est refusée.

Afin de tout mettre en œuvre pour que notre demande soit acceptée, il est important de connaitre les conditions d’attribution de cette autorisation :

  • La personne qui en fait la demande doit être un ressortissant d’un pays autorisé à participer au programme VWP (Visa Waiver Program), le programme d’exemption de visa.
  • Le séjour doit être à but touristique ou d’affaire.
  • Le ou les séjours prévus ne doivent pas dépasser 90 jours consécutifs de présence sur le territoire américain.
  • Le ressortissant d’un pays autorisé ne doit pas avoir de double nationalité avec l’un des pays suivant : Iran, Irak, Soudan et Syrie.

Ces conditions remplies, il est possible de demander sereinement l’autorisation ESTA.

Recours en cas de refus de l’ESTA

Si l’ESTA vous est refusée, il est possible de connaitre les raisons de ce refus en ayant recours au DHS Travel Redress Inquiry Program (TRIP). C’est un service de la sécurité nationale qui a en charge les refus d’ESTA et c’est le seul habilité à fournir les motifs de refus. Aucune ambassade ni aucun consulat des États-Unis d’Amérique ne sera habilité à communiquer sur les raisons d’un refus. Ils n’y auront même pas accès. Seule cette entité pourra répondre à votre demande.

Si une erreur est remarquée sur le formulaire il est possible d’en ressaisir un second afin de la corriger, mais il faudra s’acquitter à nouveau des frais de dossier (14US$).

Si aucune erreur n’est constatée, il faudra alors se tourner vers une procédure de demande de visa classique auprès de l’ambassade des États-Unis et remplir les formulaires adaptés et s’acquitter de frais plus importants.